Diapositive6.png

Le temps, le vent… Celui de l'orgue, instrument multi-séculaire, avec son alimentation en air machinale, anticipant l'infini, la fin du temps.

Le temps, le souffle… Celui, ô combien humain, du corps inspirant, expirant, mouvement vital qui accompagne tout un chacun de son premier souffle au dernier.

La soprano Elise Gäbele et l'organiste Mathias Lecomte vous proposent une exploration de ce qui réunit ce qui paraît éloigné, une marche dans un des temps les plus beaux créés par l'homme : la musique. 

Elise Gäbele a étudié le chant au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de C. Arnaud et à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth avec J. Van Dam et S. Eken.  Elle est lauréate de la bourse de la vocation du Concours International de chant de Verviers et de la bourse Nany Philippart.  En tant que membre de l’Opéra Studio de la Monnaie, elle a suivi de nombreuses master-classes et a participé à plusieurs productions scéniques.

Elle a chanté la Königin der Nacht à la Monnaie, au Concertgebouw d’Amsterdam ainsi qu’à l’Opéra de Besançon et à l’Opéra Royal de Wallonie.  A la Monnaie, on avait pu l’entendre auparavant dans Œdipe sur la route, Weisse Rose, Il ritorno d’Ulisse et Pikovaya Dama.

À l’opéra ou en concert, elle s’est déjà produite à Barcelone (Liceu, Wintermärchen), New-York (Lincoln Center), Melbourne, Düsseldorf (Altstadt-Herbst Festival), Paris (Cité de la Musique) ainsi que dans toutes les grandes villes belges.  On a aussi pu l’entendre dans Zaïde en tournée en France et dans Khoom en tournée en Belgique et en France.  Depuis quelques années, Elise chante aussi dans des spectacles de danse avec des chorégraphes tels J. Besprosvani, N. Mossoux, P. Bonté et C. Bernardo. Elise porte un intérêt particulier à la musique d’aujourd’hui et collabore avec des ensembles de musique contemporaine comme l’Ensemble Musiques Nouvelles ou l’Ensemble 21.

Elise Gäbele porte un intérêt particulier à la mélodie française et aux lieder allemands ainsi qu'à la musique d'aujourd'hui. Deux disques, l’un composé des mélodies d'Irène Poldowski, accompagnées au piano par P. Riga, l’autre d’airs d’opéra du 18ème siècle arrangés par I. Vitzthumb, ont paru sous le label Musique en Wallonie ont été salués par la critique.

Depuis 2007, Elise Gäbele est professeur de chant à l’Institut Royal Supérieur de Musique et de Pédagogie (IMEP) à Namur.

Mathias Lecomte, né en 1983 dans le Nord, débute une formation musicale complète au Conservatoire de Douai.

Après une année de perfectionnement d’orgue auprès d'Eric Lebrun, il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtiendra les prix d'orgue, d’harmonie, de contrepoint, de fugue, de musique de chambre et d'orchestration dans les classes d'Olivier Latry, de Michel Bouvard, de Thierry Escaich, de Jean-Baptiste Courtois et de Marc-André Dalbavie. Il obtient en outre un 1er prix à l’unanimité dans la classe d’accompagnement au piano de France Pennetier au Conservatoire Supérieur de Paris.

Il se produit régulièrement en soliste ou dans des formations de musique de chambre, avec des chanteurs ou des chœurs (Chœur de Radio France, Ensemble Vocal Sequenza 9.3, Ensemble Soli-Tutti, Musicatreize...), ainsi qu’en tant que musicien d'orchestre (Orchestre de Radio France, Orchestre de Paris, Orchestre National de Lyon, Musique des Gardiens de la Paix...). 

S'intéressant à la transmission de la pratique musicale sous diverses formes, il cumule des expériences d'enseignement au poste de remplaçant de professeur d'harmonie au Conservatoire de Lille, chargé de cours d'écriture en Sorbonne, ainsi que de conférencier en écritures approfondies au Conservatoire Royal de Mons.

Il est cinq années durant accompagnateur du Chœur de l'Armée Française tant à l’orgue qu’au piano, instrument qu’il affectionne particulièrement et pour lequel il reçoit les conseils d’Evgeny Mogilevsky et de Bernard Lemmens à Bruxelles. Titulaire d’un Master de pédagogie à l’orgue obtenu au Conservatoire Royal de Bruxelles auprès de Bernard Foccroulle, il est trois années durant pianiste du chœur Vittoria d’île de France, placé sous la direction de Michel Piquemal.

Installé à Bruxelles, il est professeur de piano d'accompagnement et accompagnateur à l'IMEP à Namur. Il occupe le poste d'organiste titulaire de l'Abbaye Notre-Dame de la Cambre.