Lettres en Voix asbl | www.lettresenvoix.orginfo@lettresenvoix.org |0483 39 15 08 | Siège social : 36 Rue Capitaine Crespel (B.02) -- B -1050 Bruxelles

IBAN : BE48 0689 0032 4927 | BIC : GKCCBEBB | Numéro d'entreprise (BCE) : 0553952647

 

© 2019 by ASBL Lettres en Voix

 

Ils sont deux, père et fils, grimpant l’Himalaya belge, plus communément dénommé la rue des Wallons, une pente abrupte le long de laquelle se succèdent divers petits temples de plaisirs : friteries, cercles et brasseries. Le fils, fraichement diplômé de la première faculté de l’université, conduit son père au sommet. La vue n’est pas très étendue, mais les alentours ont revêtu leurs plus jolis atours. Le refrain est bien connu : tous les chemins mènent à la Place des Sciences, synonyme d’excellence. Son édification est l’acte fondateur de la ville telle qu’imaginée par ses créateurs. Le lierre escaladant les murs est comme le signe de ralliement entre monde terrestre et voute céleste. En ce lieu, science et religion font bon ménage, chacune triturant les méninges. L’Agora centrale brasse les foules et les parcours estudiantins. Non loin de là, un pavé anodin, prélevé à Leuven et rapporté en procession le long de la rue des Wallons, officie en guise de rappel du divorce avec son campus originel. Si la cicatrice est depuis peu refermée, la plaie a longtemps suinté.

Le paternel écoute, tantôt médusé tantôt amusé, son fiston narrant ses aventures, parfois un retour brutal à la nature. Tandis que l’un vante le folklore qui imprègne les murs, l’autre s’émerveille de la beauté de l’architecture. Des enfants remplis de joie courent sur les marches en bois et sautent de banc en banc, tels de preux chevaliers éperonnant leurs valeureux destriers. Plusieurs personnes étrennent leurs trottinettes ou rollers qui se répandent en figures aussi torturées que les plans de cette cité. À l’heure de midi, place aux gargouillis du corps et de l’esprit. Heureusement, abondantes sont les tavernes remplies de mets succulents. Non loin de là se trouve la Casa, berceau de l’hédonisme.

De cet endroit, ils dominent l’ensemble du domaine louvaniste. En effet, tout scientifique connait ses classiques, dont la célèbre maxime « Le lion ne s’associe pas avec le cafard » : telle est la devise du haut de la ville lorsqu’il regarde la plèbe insignifiante fourmillant dans les bas quartiers. L’antagonisme est à son paroxysme entre les férus de littérature et les mordus des connaissances pures. Cependant, doucement mais surement, leurs frontières s’atténuent. Ces deux univers unissent leurs forces, renforçant l’écorce du savoir.

La place des Sciences s’est enrichie récemment d’un musée et d’une bibliothèque ayant traversé les siècles. Sur sa droite, elle est flanquée de la Salmi, une salle légendaire dédiée à la culture, comme un gage d’ouverture. Ce forum est à l’image du Lovanium, un foyer de convivialité, réunissant petits et grands durant quelques instants.

Mais Louvain-la-Neuve, ancienne terre promise de la jeunesse, deviendra-t-elle prochainement l’arche de la vieillesse ? Les petits oiseaux de ce champ ancestral transmettent une rumeur : on aurait découvert le secret de la fontaine de jouvence, expliquant ainsi qu’une population de plus en plus âgée vienne s’y installer… L’écoulement du temps continue, lui, inexorablement.

PLACE DES SCIENCES

ROMUALD-LA-MORTE